home icon / DashboardP1 / Alonso : "Mon avenir passe par Le Mans"

Alonso : "Mon avenir passe par Le Mans"

© XPB 

Après avoir testé la Toyota TS050 Hybrid à Bahreïn hier, Fernando Alonso est plus que jamais décidé à prendre part aux 24 Heures du Mans en 2018.

Le pilote espagnol a bouclé une centaine de tours du circuit de Sakhir et est sorti enthousiaste de l'habitacle du proto LMP1. Toyota n'a pas encore officiellement confirmé sa présence l'an prochain, ni celle du double Champion du monde de F1, mais cela devrait être le cas dans un avenir proche.

"Ces voitures ne sont pas seulement performantes, elles sont aussi très constantes, a remarqué Alonso. Cela procure un grand plaisir de conduire. Maintenant, je suis impatient de piloter la Toyota en course."

"Fernando a très bien marché, souligne Alexander Wurz, consultant du constructeur japonais en WEC. En tournant à 7 dixièmes de Mike Conway alors que leurs programmes étaient différents et les températures de piste incomparables, je peux affirmer qu'il est déjà dans le coup alors que ce type de voiture exige une adaptation spécifique."

Le programme du Matador n'est pas encore défini, mais il passera vraisemblablement par les 24 Heures du Mans et au moins une épreuve préparatoire, en l'occurence les 6 Heures de Spa au mois de mai. Mais le calendrier de la "super saison 2018/2019" autoriserait aussi le pilote à cumuler le WEC et la F1, une seule manche du championnat d'endurance entrant en concurrence avec un Grand Prix (les 6 Heures de Fuji et Austin en F1).

Cela reste cependant à négocier car Eric Boullier, le directeur de la compétition de McLaren, a clairement laissé entendre que si l'employeur de l'Espagnol ne s'opposerait pas à une participation au Mans, le projet de disputer deux compétitions en parallèle pendant toute la saison serait très perturbant. Affaire à suivre donc, en attendant d'abord la confirmation officielle de la part de Toyota.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.