home icon / DashboardP1 / Synthèse du samedi : en rasant les murs...

Synthèse du samedi : en rasant les murs...

'

Le spectacle a été au rendez-vous pour les qualifications sur le tracé de Marina Bay, la plupart des pilotes flirtant avec les limites du circuit, à savoir les murs en béton à la sortie des grandes courbes, certains avec moins de réussite que d'autres. Comme à Monaco où les meilleurs n'hésitent pas à s'appuyer contre les rails, il faut frôler les murs à Singapour pour prétendre faire un temps. Mais en course, ce n'est pas recommandé !

On attendait les Red Bull dominatrices depuis vendredi matin, et puis coucou le revoilou : Sebastian Vettel a jailli tel un diable d'une boîte pour signer une impressionnante pole position avec deux chronos d'affilée 3" plus vite que le record de l'an passé, trois bons dixièmes devant Verstappen et Ricciardo tandis que son équipier Kimi Räikkönen s'est pris une demi-seconde dans la vue. Cela s'appelle un exploit et Seb devra en réussir un autre demain pour capitaliser au championnat sur la contre-performance attendue des Mercedes.

Les Flèches d'argent s'élanceront depuis la troisième ligne et les Red Bull peuvent faire le jeu de Ferrari, à condition de ne pas surprendre Vettel au départ car, dans cette hypothèse, les RB13 possèdent un rythme de course tel qu'elles devraient s'envoler. La perspective de l'intervention de la Safety Car (une certitude à Singapour où 100 % des neuf éditions précédentes ont vu la voiture de sécurité en action) pourrait naturellement relancer les débats tandis que les stratèges se creuseront les méninges pour permettre à leurs pilotes de tenter l'undercut.

Dans ce contexte bien connu, l'importance du départ et des premiers virages va déterminer la hiérarchie en début de course, vraisemblablement jusqu'aux changements de pneus. Les gommes ultra tendres se dégradent peu sur ce revêtement pas abrasif du tout, aussi l'art de préserver les pneus autorisera certains pilotes à prolonger le premier relais au maximum pour tenter de remonter. Les Force India sont dans ce cas, exceptionnellement mal qualifiées, avec une course-poursuite en vue. Mais ce Grand Prix interminable peut réserver des surprises jusqu'au bout de deux heures de suspense... Tant mieux !

Les McLaren-Honda partiront dans le top 10, mais combien de points peuvent-elles ramener ?