home icon / News F1 / Le bilan de Lewis Hamilton face à ses équipiers en F1

Le bilan de Lewis Hamilton face à ses équipiers en F1

© XPB Images

On le dit souvent, avec un brin de provocation : la Formule 1 est un championnat d’ingénieurs plus que de pilotes. Aussi la comparaison entre équipiers est-elle l’analogie plus juste, ou la moins inexacte, puisque les deux pilotes partagent la même monoplace.

Afin d’évaluer la performance de Valtteri Bottas, notre excellent confrère Mark Hughes de Motorsport Magazine a eu l’idée de comparer les performances du Champion du monde en titre avec celles de tous ses équipiers, en qualification et en course.

La juxtaposition des chiffres, que l’on lira ci-dessous, penche nettement en faveur de Lewis Hamilton.

Équipier Écart en qualification Écart en course
Valtteri Bottas (une saison) Hamilton plus rapide de 0,29% (0”254) Bottas battu dans 84,2% des courses
Nico Rosberg (quatre saisons) Hamilton plus rapide de 0,081% (0”070) Rosberg battu dans 65,4% des courses
Jenson Button (trois saisons) Hamilton plus rapide de 0,292% (0”259) Button battu dans 61,3% des courses
Heikki Kovalainen (deux saisons) Hamilton plus rapide de 0,317% (0”282) Kovalainen battu dans 65,2% des courses
Fernando Alonso (une saison) Hamilton plus lent de 0,016% (0”014) Alonso battu dans 45,45% des courses

 

En examinant les performances du samedi, on note que le déficit de Bottas est équivalent à celui de Jenson Button (sur trois saisons en commun), mais significativement supérieur à celui de Nico Rosberg, qui était plus proche du champion britannique (il l’a même battu en 2014, avec un avantage moyen de 0”023).

En course, Bottas n’a dominé Hamilton que dans 15,8 % des courses où un rapprochement objectif était possible, alors que Button l’a devancé dans 38,7 % des cas. Le Champion du monde 2009 fait légèrement mieux que Rosberg (34,5 %), malgré la supériorité de l’Allemand dans l’exercice du tour chronométré.

Largement défait en qualification, Heikki Kovalainen a moins démérité le dimanche, s’imposant face à Hamilton dans 34,8 % des courses.

Sans surprise, parmi tous les équipiers du quadruple Champion du monde, c’est Fernando Alonso qui s’en sort le mieux, même s’il se mesurait en 2007 à un débutant. L’Espagnol a légèrement supplanté l’Anglais sur la grille (0”014) et a pris sa mesure le lendemain (Lewis étant battu dans 45,45 % des courses).

Pour se hisser au niveau d’Alonso, et se rapprocher de son voisin de garage, Bottas devra donc être plus constant et hausser son niveau de jeu.

Si les tendances qui se dessinent semblent fidèles à la réalité, on gardera à l’esprit que “comparaison n’est pas raison”, et que les bilans chiffrés simplifient toujours la réalité.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.