home icon / News F1 / Bras de fer autour du règlement 2021

Bras de fer autour du règlement 2021

© DR

Alors que l'échéance du 30 juin a été dépassée, la FIA et Liberty Media n'ont toujours pas trouvé d'accord avec les constructeurs engagés en F1 pour ratifier le règlement moteur à partir de la saison 2021.

De nombreuses réunions se sont tenues depuis octobre dernier, quand le nouveau promoteur des Grands Prix a annoncé son intention de renoncer au MGU-H (la récupération d'énergie de la chaleur dégagée par les gaz d'échappement) afin d'attirer d'autres fournisseurs dans les années à venir.

Ce compromis semblait avoir été accepté, certes avec réticence, par Mercedes, Ferrari et Renault avant une brusque volte-face la semaine dernière lors d'une réunion du Groupe Stratégique F1 à Londres.

Les meetings du groupe de travail moteur avaient réunis les quatre constructeurs actuellement impliqués ainsi qu'un représentant du groupe Volkswagen en la personne de l'ingénieur Donatus Wichelhaus (photo ci-dessus), une sorte de professeur Tournesol en charge du développement moteur chez Porsche Motorsport.

  • Moteur 2021 : sans Aston Martin ?

Il apparaît toutefois que ni Porsche ni le VW Group n'ont donné suite en indiquant un réel intérêt à s'engager dans les Grands Prix, ce qui fait dire aux autres parties prenantes qu'un statu-quo serait préférable alors qu'une évolution du règlement moteur sans MGU-H et avec un régime plus élevé engendrerait de lourds investissements.

Même Honda serait en faveur du maintien du MGU-H, après avoir beaucoup tâtonné pour le mettre au point, ce qui fait de Red Bull un allié objectif des autres membres du Groupe Stratégique et limite du coup la marge de manœuvre de Liberty et de la FIA. Parmi les autres constructeurs éventuellement candidats, Aston Martin a déjà botté en touche en estimant les coûts trop élevés. Fin de partie ?

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.