home icon / News F1 / Trop cher, un moteur de F1 ? Prost n'est pas vraiment d'accord

Trop cher, un moteur de F1 ? Prost n'est pas vraiment d'accord

© XPB 

Liberty Media et la FIA justifient en partie le changement de motorisation à l’horizon 2021 car les V6 turbo hybrides actuels sont trop coûteux pour une équipe privée en Formule 1.

Alain Prost, qui posséda sa propre écurie de F1 de 1997 à 2001, ne partage toutefois pas vraiment cet avis.

"Je payais 28 millions de dollars mes moteurs en 2001, et je devais payer 31 millions de dollars en 2002 si l’équipe avait survécu", déclare le quadruple champion du monde de F1 à Auto Plus.

"Aujourd’hui, nous sommes dans les 15 à 17 millions de dollars. Les motoristes ont donc concédé de très gros efforts, et de surcroît pour des moteurs largement plus complexes."

  • La naissance d’une Formule 1 - la conception

Prost ajoute que la stratégie de Liberty Media pour le futur moteur de la Formule 1 n’est pas très claire à ses yeux.

"Cyril Abiteboul (le directeur général de Renault Sport Racing, ndlr) a raison de dire qu’il faut voir ces changements sur un plan global", estime le conseiller de Renault en F1.

"Et j’irai encore plus loin : simplifier les moteurs, faire qu’ils soient moins coûteux, supprimer le MGU-H, d’accord, mais il faut que ce soit moins coûteux. Et si l’on parle de restrictions budgétaires, il faut alors aller voir les autres chapitres du règlement technique, celui de l’aérodynamique par exemple. Tout cela n’est pas très clair."

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.