home icon / News F1 / Horner prédit "un tas de pénalités de grille" en 2018

Horner prédit "un tas de pénalités de grille" en 2018

© XPB 

Christian Horner, le team principal de l’écurie Red Bull, a réaffirmé son opposition au nouveau quota de moteurs pour la saison de Formule 1 à venir, estimant que cela conduira à de "très nombreuses pénalités de grille" durant l’année.

Le règlement sportif de la F1 pour 2018 impose aux motoristes une limite de trois moteurs à combustion interne, trois turbocompresseurs, trois MGU-H, deux MGU-K, deux batteries et deux boîtiers électroniques de contrôle par pilote pour les 21 Grands Prix inscrits au calendrier.

L’année dernière, le quota de moteurs était de quatre – et ce pour tous les composants – pour une saison qui comptait une course de moins.

"Il y aura de très nombreuses pénalités de grille en 2018, affirme Horner, cité par ESPN. Et tout le monde détesterait voir que le championnat se joue sur des pénalités de grille cette saison. Avoir trois moteurs pour disputer 21 courses, c’est complètement cinglé."

  • Honda juge le quota de moteurs pour 2018 "déraisonnable"

Toto Wolff, le responsable de la compétition de Mercedes, a récemment indiqué que Red Bull ne pouvait "s’en prendre qu’à elle-même" pour ce nouveau quota de moteurs pour 2018. Horner se défend.

"Contrairement à ce que Toto déclare, son président non-exécutif (Niki Lauda, ndlr) était en faveur d’un quota de quatre moteurs pour la saison 2018 car passer à trois moteurs est une fausse économie", achève Horner.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.