home icon / News F1 / Kubica aurait dû piloter pour Ferrari en 2012

Kubica aurait dû piloter pour Ferrari en 2012

© XPB Images

Robert Kubica aurait dû rejoindre la Scuderia Ferrari pour la saison 2012 de Formule 1.

Le Polonais a lui-même levé le voile sur un véritable secret de polichinelle qui courrait depuis des années, et ce sans qu'aucune des parties ne confirme l'existence de pourparlers ou d'accord.

S'exprimant au micro de Tom Clarkson pour la deuxième édition du podcast F1 Beyond The Grid, Kubica révèle qu'un contrat avait été bel et bien signé avec Stefano Domenicali, le team principal des Rouges à l'époque.

Alors qu'il lui restait une saison sous les couleurs de Renault, la carrière du Polonais subit un coup d'arrêt brutal à l'hiver 2011 lorsqu'une lourde sortie de piste au rallye Ronde Di Andora faillit le priver de l'usage de son bras droit. Un coup du sort qui mit fin à son rêve de rejoindre Maranello.

  • Interview de Kubica : "Les fans ne m'ont pas oublié"

"Pour un pilote, le premier objectif est d'atteindre la F1, explique-t-il. Le deuxième, le plus dur, est de faire sa place, montrer sa valeur et acquérir une bonne réputation. Le troisième, soit vous devenez champion du monde, soit vous signer chez Ferrari. Finalement, je n'ai réussi ni l'un ni l'autre mais serai passé très près."

"Ne plus pouvoir rouler en F1 fut dur, mais ce ne fut pas plus difficile parce que je savais que j'allais piloter pour Ferrari, affirme-t-il. La re-validation en elle-même était si compliquée que, durant les 16-18 premiers mois, je n'avais que ça à l'esprit. Je devais me battre et rien d'autre ne comptait."

Remis de ses blessures à force de détermination, Kubica retrouva les spéciales de rallye dès 2013 puis intensifia son activité sur circuit (GT3, LMP1, Renault Sport Trophy) avant de faire son retour dans le giron de la F1 début 2018 en tant que pilote de réserve et de développement pour Williams Racing.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.