home icon / News F1 / L'avenir du Grand Prix du Brésil n'est pas remis en question

L'avenir du Grand Prix du Brésil n'est pas remis en question

© WRi2

Même si de tels incidents ont émaillé les précédentes éditions de la course à Interlagos, le nombre d'agressions dont ont été victimes des membres de la communauté de la F1 le week-end dernier à Sao Paulo a soulevé de vives inquiétudes dans le paddock.

Des mécaniciens de Mercedes et Sauber ainsi que des techniciens de Pirelli ou de la FIA ont tous dû faire face à des bandes armées tentant de les attaquer aux environs du circuit.

La Fédération s'est fendue d'un communiqué samedi matin mettant en garde les équipes et les médias pour leur recommander la plus grande prudence, mais cela n'a pas empêché de nouvelles échauffourées au point que Pirelli a décidé d'annuler la séance d'essais privés prévue à Interlagos cette semaine avec Stoffel Vandoorne et Lando Norris au volant de la McLaren.

"Nous allons mettre la pression sur les organisateurs car la sécurité constitue évidemment une priorité, a déclaré un porte-parole de Liberty Media. Le promoteur est en charge de ce qui se passe dans l'enceinte du circuit, tandis que les autorités locales sont responsables de ce qui se produit en dehors. Nous avons notre propre service de sécurité, mais il ne peut intervenir qu'à l'intérieur du circuit."

"L'avenir du Grand Prix à Sao Paulo n'est pas en cause pour autant, a-t-il précisé. Une année entière nous sépare de la prochaine édition et nous sérions extrêmement déçus si la situation sécuritaire n'était pas prise à bras le corps par les organisateurs. Nous n'avons pas les compétences pour agir sur le terrain, c'est une responsabilité qui incombe aux autorités."

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.