home icon / News F1 / L’Azerbaïdjan veut revoir son contrat

L’Azerbaïdjan veut revoir son contrat

© XPB 

L’Azerbaïdjan affirme qu’il ne prolongera pas son contrat avec la Formule 1, qui expire après cette édition 2018, si le montant qu’il doit verser à la FOM pour accueillir la F1 n’est pas revu à la baisse.

L’accord négocié à l’époque entre Bakou et Bernie Ecclestone portait sur cinq éditions du Grand Prix, de 2016 à 2020, pour un montant total de 250 millions de dollars. Une somme jugée aujourd’hui déraisonnable par le ministre des sports de l’Azerbaïdjan, Azad Rahimov.

"Dans les trois mois après avoir organisé notre Grand Prix, nous devons faire savoir aux dirigeants de la Formule 1 si nous voulons activer l’option permettant de prolonger notre contrat de cinq années supplémentaires, soit jusqu’en 2025", explique-t-il à l’agence de presse Tass.

"Tout le monde [dans le gouvernement] est d’accord pour dire que le contrat que nous avons n’est pas acceptable, et je pense que les nouveaux dirigeants de la Formule 1 sont également d'accord sur ce point."

"Nous discutons actuellement d’un certain nombre de conditions commerciales, comme les droits de sponsoring et le montant que nous devons payer pour accueillir la Formule 1. Mais je pense que notre pays et les dirigeants de la F1 ont chacun le désir de maintenir un Grand Prix de Formule 1 dans les rues de notre capitale, Bakou."

La saison dernière, le Grand Prix d’Azerbaïdjan avait été l’une des courses les plus animées de la saison. Daniel Ricciardo s’était imposé au terme d’une course complètement folle, devançant Valtteri Bottas et Lance Stroll à l’arrivée.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.