home icon / News F1 / "Perdre le Grand Prix menacerait le sport auto britannique"

"Perdre le Grand Prix menacerait le sport auto britannique"

© XPB 

Bien que considéré comme une étape historique de la Formule 1, le Grand Prix de Grande-Bretagne se retrouve aujourd'hui en voie de disparition.

Le BRDC (British Racing Drivers Club), qui gère l'organisation de l'épreuve britannique, ne souhaite plus investir le moindre centime en raison de pertes financières trop importantes.

Mais la disparition du Grand Prix à l'horizon 2020 risque d'avoir des retombées négatives envers le sport automobile local, comme s'en inquiète David Richards, membre éminent du BRDC.

"L'épreuve a contribué à l’entrée de plus de 50 millions de livres dans l’économie Britannique chaque année, grâce aux emplois créés et à l’impact de plus de 300 000 visiteurs durant le week-end de course à Silverstone, commente le patron de Prodrive. Environ 4,5 millions de téléspectateurs ont regardé la course l’an dernier donc elle est aussi importante pour les fans chez eux".

"Il est clair que ne pas avoir de course au calendrier serait une vraie menace pour les sports mécaniques britanniques, souligne-t-il. L’association va chercher des soutiens activement afin de s’assurer que le Grand Prix de Grande-Bretagne reste au calendrier de la F1 après 2019".

"Nous ne pouvons pas encore dire comment ce soutient se manifestera, que ce soit par du lobbying, par des subventions gouvernementales ou autre. Cependant, je soutiens totalement l’importance de cet événement pour les sports mécaniques britanniques et l’association fera tout ce qui est en son pouvoir pour assurer l’avenir à long-terme du Grand Prix".

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.