home icon / News F1 / Mercedes n’a pas vu venir le coup de Red Bull

Mercedes n’a pas vu venir le coup de Red Bull

© XPB 

Mercedes a commis sa seconde erreur stratégique en l’espace de trois courses dimanche au Grand Prix de Chine, après déjà son raté de Melbourne.

Alors que Red Bull avait décidé de profiter de l’arrivée de la voiture de sécurité à Shanghai pour faire rentrer ses pilotes aux stands et leur faire chausser un nouveau train de pneus tendres, Mercedes avait préféré garder Lewis Hamilton en piste avec ses gommes médiums usées.

La décision avait tourné en la faveur de l’écurie autrichienne, qui aurait pu réaliser le doublé sans l’accrochage de Max Verstappen avec Sebastian Vettel, alors que Hamilton avait rallié l’arrivée à 17 secondes de Daniel Ricciardo, vainqueur pour la sixième fois de sa carrière en F1.

Interrogé sur le sujet, Toto Wolff a admis que les stratèges de Mercedes n’avaient tout simplement pas vu venir le coup de Red Bull.

"Lorsque la voiture de sécurité est sortie, nous pensions que la position en piste devait être la priorité pour nous", justifie le responsable de la compétition de Mercedes.

  • F1i TV : Et si Red Bull revenait dans le match ?

"Lors du premier relais, il n’y avait pas eu de dépassements. Lewis était avec les pneus médiums et il ne restait plus qu’une dizaine de tours avant l’arrivée. Nos ordinateurs avaient prédit que les médiums tiendraient jusqu’à la fin et que passer en tendres ne procurerait pas un si net avantage. Mais la réalité a été tout autre : les tendres ont procuré un avantage nettement plus important que nous ne l’avions prévu."

"Avec le recul, il est clair que la bonne stratégie aurait été de s’arrêter une seconde fois aux stands pour passer les tendres. Mais personne dans l’équipe, moi y compris, ne pensait que c’était la bonne chose à faire."

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.