home icon / Magazine / F1i Magazine / Analyse / Duels entre équipiers : les tendances au tiers de la saison

Duels entre équipiers : les tendances au tiers de la saison

'
© WRi2

Après sept Grands Prix disputés, soit un tiers de la saison, il est temps de dresser un premier bilan chiffré des duels entre équipiers. Alors que la balance penche clairement en faveur d’un pilote chez Ferrari, McLaren, Haas, Toro Rosso et Sauber, les matches sont plus serrés chez Mercedes, Red Bull, Renault, Force India et Williams.

En endurance, Fernando Alonso a deux coéquipiers – Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima –, avec lesquels il vient de partager la victoire aux 24 Heures du Mans. En Formule 1, en revanche, l’Espagnol a un équipier : Stoffel Vandoorne.

Même si elle ne tient qu’au préfixe “co‑”, la différence est de taille. La F1 fait courir sous les mêmes couleurs deux pilotes qui sont aussi des adversaires. Dans une discipline où le matériel n’est pas égal entre tous les engagés, le premier pilote à battre est donc son équipier, qui pilote la même voiture.

Passons donc en revue les dix duels en cours, chiffres à l’appui.

© XPB Images

MERCEDES

Entre les deux pilotes Mercedes, les forces sont plus équilibrées que l’an passé. Valtteri Bottas s’est bien repris après son erreur en Australie (sortie de piste), avant que Lewis Hamilton ne monte graduellement en puissance en devançant son équipier trois fois d’affilée en qualification, avant de s’incliner nettement au Canada

Pas vraiment, chanceux, le Finlandais compterait davantage de points dans sa besace, ainsi que deux probables victoires à son compteur, sans l’intervention de la voiture de sécurité en Chine et sans sa crevaison en Azerbaïdjan. D’accord, avec des “si” on mettrait Paris en bouteille, mais Bottas n’a guère été verni jusqu’à présent.

Lewis HAMILTON
Valtteri BOTTAS
3 Course (*) 3
4 Qualification 3
7 Apparitions en Q3 7
0 Abandons 1
120 Points 86

(*) La comparaison des résultats en course ne retient que les cas où les deux pilotes ont terminé l’épreuve.