home icon / Magazine / F1i Magazine / Débriefing / Synthèse du Grand Prix : au bout du suspense

Synthèse du Grand Prix : au bout du suspense

'

Cinquante points au compteur pour Sebastian Vettel au soir de son deux-centième Grand Prix : le pilote allemand entame la saison en force ! Les Ferrari étaient les plus compétitives dans le désert de Bahreïn mais, en basculant sur une stratégie défensive, Vettel a failli tout perdre dans les derniers tours. Derrière, la bagarre dans le peloton a été somptueuse, enlevée par un surprenant Pierre Gasly superbe quatrième.

On a vécu un beau Grand Prix, autrement plus spectaculaire que l'épreuve d'ouverture à Melbourne : il n'y avait eu que cinq dépassements en course en Australie, on en a dénombré 42 dans les dix premiers tours à Bahreïn ! Devant, le match Ferrari-Mercedes a battu son plein et tout s'est joué en stratégie, sur les pneumatiques : en arrêtant Bottas assez tôt, les gris ont contraint les rouges à réagir mais les écarts étaient tels que Vettel a dû accomplir 39 tours en gommes tendres et il était à l'agonie dans les derniers tours. La Mercedes de Bottas est revenue dans les échappements de la Ferrari, mais le Finlandais n'a pas pu surprendre le leader avant le baisser du drapeau.

Ferrari avait perdu une voiture en commettant l'irréparable dans l'allée des stands, lorsque Kimi Räikkönen est reparti avec une roue mal fixée, et la seconde Mercedes de Lewis Hamilton n'a pu faire mieux que troisième en limitant plutôt bien les dégâts depuis la cinquième ligne de la grille. Les Flèches d'argent vont devoir réagir dès la semaine prochaine en Chine car, si la saison est encore longue, Ferrari pourrait déjà avoir pris l'ascendant. Depuis 1982, le pilote vainqueur des deux premiers Grands Prix a toujours été sacré au championnat...

Dans le peloton, la bataille a fait rage tout au long de la course et c'est un formidable Pierre Gasly qui a franchi la ligne d'arrivée au quatrième rang (une performance remarquée de la Toro Rosso-Honda) devant la Haas de Kevin Magnussen, la Renault de Nico Hülkenberg et les deux McLaren de Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne à nouveau dans les points le dimanche après avoir loupé la Q3 le samedi. Exploit de Marcus Ericsson qui offre ses premiers points à l'équipe Alfa Romeo Sauber, la dixième place revenant à un Esteban Ocon combattif au volant d'une Force India encore un ton en-dessous. La suite du feuilleton à Shanghaï dès dimanche prochain.

Sensationnelle quatrième place de Pierre Gasly qui a jouer les premiers rôles dès le départ.