home icon / Magazine / F1i Magazine / Débriefing / Synthèse du vendredi : rouge ou gris ?

Synthèse du vendredi : rouge ou gris ?

'

Cette première journée d'essais fut pour le moins contrastée à Sepang, avec une séance sur le mouillé et une autre sur piste sèche. Dans les deux cas, les Mercedes ont paru très instables et peu à leur affaire sur un circuit qui devrait pourtant leur convenir... Simple faux-pas momentané ou tendance lourde ? Réponse demain, en scrutant le ciel chargé de nuages.

On attendait les Ferrari à la fête à Singapour, mais on sait qu'elle fut de courte durée. Sur le rapide tracé de Sepang, les Mercedes avaient plutôt la cote sur le papier, et pourtant elles n'étaient nulle part aujourd'hui. La piste était glissante ce matin et les pilotes ont peu tourné pour préserver leurs pneus, étant donné les prévisions météo incertaines pour la suite du week-end. En EL2 sur le sec, les monoplaces 2017 ont déployé toutes leurs qualités et le record de la piste a rapidement volé en éclat avec un chrono de référence pour Sebastian Vettel.

Malgré une petite faute en pneus neufs, Kimi Räikkönen pointe au deuxième rang, mais à distance respectable de son équipier (six dixièmes) devant les deux Red Bull sans doute plus à l'aise s'il pleut. C'est valable aussi pour Fernando Alonso dont le nouveau fond plat semble bien marcher sur la McLaren-Honda. On reste incrédule en revanche devant la contre-performance des Mercedes reléguées à 1"4 mais méfions-nous des apparences : ce ne serait pas la première fois que les Flèches d'argent inversent la tendance entre vendredi et samedi, grâce au coup de boost salutaire de leur V6 turbo hybride en qualification.

Derrière le top 6 dans lequel s'est immiscé Alonso, on remarque les "usual suspects" avec les Force India et la Renault de Nico Hülkenberg, toujours aussi constant. Les Williams sont habituellement timides le vendredi, mais avec la dernière évolution du moteur Mercedes il faudra compter avec elles. Ce sera dur pour Toro Rosso d'aller en Q3 sur cette piste : chapeau à Pierre Gasly pour un sans-faute aujourd'hui, juste devant Carlos Sainz en EL2 SVP ! Enfin, le crash de la Haas de Romain Grosjean démontré à quel point la sécurité doit constituer une priorité, y compris lors de l'inspection des circuits...

Toujours en embuscade, la Renault de Nico Hülkenberg s'est intercalée entre les deux Force India.