home icon / Magazine / F1i Magazine / Débriefing / Synthèse du vendredi : tours de chauffe

Synthèse du vendredi : tours de chauffe

'

Auréolé de son succès un peu chanceux en Azerbaïdjan, Lewis Hamilton a signé le meilleur chrono aujourd'hui sur une piste toujours favorable aux Mercedes. Les écarts sont cependant très faibles et les trois top teams se tiennent de près. La bagarre en qualification promet du coup d'être grandiose car on sait qu'une bonne partie du résultat se jouera déjà demain.

Les concurrents de F1 retrouvaient leur quartier d'hiver ce matin dans le paddock du circuit de Catalunya avec des motor-homes brillants comme des sous neufs. Sur la piste, entre nouveau revêtement et gommes plus tendres proposées par Pirelli, il fallut revoir les réglages des essais d'avant-saison car les températures sont beaucoup plus élevées, le vent s'est levé et puis - surtout - les monoplaces ont déjà bien évolué. La hiérarchie, en revanche, reste stable : Mercedes, Red Bull et Ferrari se tiennent dans un mouchoir et dans cet ordre, du moins pour aujourd'hui.

Si la météo ne devrait pas tourner mal demain, une averse n'est pas exclue dimanche. Chaque chose en son temps, toutefois : la difficulté à exploiter les pneus super tendres, qui ont tendance à surchauffer, pourrait inciter les top teams à passer la Q2 en gommes tendres, histoire de se construire un premier relais assez long en course en adoptant une stratégie plutôt conservatrice sur ce tracé sans grande surprise sur le plan tactique. Les températures plus élevées de l'après-midi n'ont pas aidé les plus téméraires et on a vu un nombre inhabituel de pilotes pris en flagrant délit de tête-à-queue, et non des moindres (Bottas, Vettel, Ricciardo, Verstappen...).

Derrière les six "usual suspects" qui brigueront le podium, Romain Grosjean a émergé malgré une sortie dans les graviers et Kevin Magnussen a confirmé que la Haas est bien la quatrième force. Stoffel Vandoorne s'est hissé dans le top 10 au contraire de Fernando Alonso, mais McLaren a passé en revue plusieurs évolutions en répartissant le travail de validation entre les deux voitures. Les Force India sont bien candidates à la Q3 en ayant retrouvé de leur superbe alors que les Renault ont semblé marquer le pas avec Hülkenberg seulement 13ème et Sainz lointain 17ème. Les deux séances d'essais libres ont vu les Williams tout en bas de la feuille des temps, malgré l'apport de Robert Kubica ce matin : pas de doute, un parfum de crise flotte à Grove...

Même Robert Kubica s'est fait piéger par la rétive FW41 : rien ne va plus chez Williams !