home icon / Magazine / F1i Magazine / Présentation / Les trois enjeux du Grand Prix du Canada

Les trois enjeux du Grand Prix du Canada

'
© XPB Images

Le Canada, où la puissance et la traction sont primordiales, est le terrain de chasse favori de Lewis Hamilton. L’actuel leader du championnat possède quatorze points d’avance sur Sebastian Vettel, mais il ne disposera pas d’un moteur frais à Montréal, ce qui pourrait être le cas de son rival allemand…

AVANTAGE (STATISTIQUE) HAMILTON

Après six Grands Prix disputés, Mercedes, Ferrari et Red Bull ont remporté chacune deux victoires.  Quelle sera l’écurie qui bousculera cet équilibre et prendra l’ascendant à Montréal ?

Les chiffres suggèrent que les Flèches d’argent restent les favorites sur l’Île de Notre-Dame, et en particulier Lewis Hamilton, dont les statistiques sont impressionnantes. En dix participations, le quadruple Champion du monde s’est imposé à six reprises, n’a jamais terminé plus loin que troisième et ne s’est qualifié qu’une seule fois au-delà de la première ligne sur la grille de départ. Le détail de ses exploits canadiens – où son style agressif, ses freinages tardifs et sa précision dans l’attaque des vibreurs font merveille – est éloquent :

Saison Qualification Score face à son équipier Course
2007 1er 1-0 (différence :– 0.456) 1er
2008 1er 2-0 (différence :– 1.203) Abandon
2010 1er 3-0 (différence : – 0.415) 1er
2011 5e 4-0 (différence : – 0.263) Abandon
2012 2e 5-0 (différence : – 1.095) 1er
2013 2e 6-0 (différence : – 0.496) 3e
2014 2e 6-1 (différence : + 0.079) Abandon
2015 1er 7-1 (différence : – 0.305) 1er
2016 1er 8-1 (différence :– 0.062) 1er
2017 1er 9-1 (différence :– 0.718) 1er
Avantage moyen
– 0.493

Certes, mais les Mercedes étaient aussi les favorites à Bakou, où les Ferrari y étaient intrinsèquement plus performantes (Sebastian Vettel y a signé la pole position). Polyvalente, la SF71-H se comporte bien sur tous les types de circuit et exploite mieux ses gommes que la W09. S’ils veulent s’imposer à Montréal, les ingénieurs de Brackley devront avoir compris le mode d’emploi des gommes hyper-tendres qui les ont fait souffrir à Monaco.

La réactivité aux circonstances de course (domaine où excelle souvent Red Bull) sera aussi cruciale. Sur les vingt dernières éditions du Grand Prix du Canada, douze ont été interrompues par l’entrée en piste de la voiture de sécurité.