home icon / Magazine / F1i Magazine / Présentation / Les trois enjeux du Grand Prix d’Autriche

Les trois enjeux du Grand Prix d’Autriche

'
© XPB Images

Trois-trois : tel est le score provisoire du match entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel. Dans cette partie serrée, Daniel Ricciardo (avec deux succès) n’est que l’arbitre d’une lutte marquée par de nets écarts de performance entre la Mercedes et la Ferrari. Qui marquera le but de la victoire en Autriche ce week-end ?

DE GRANDES VARIATIONS

Les deux derniers Grands Prix de Formule 1 ont montré combien les performances pouvaient varier entre Mercedes et Ferrari. Les conditions de piste, le tracé du circuit, le choix par Pirelli d’utiliser ou non des pneumatiques à bande de roulement affinée, l’introduction d’évolutions moteur et châssis : autant de facteurs qui ont joué dans l’écart de performance constaté entre les deux écuries – voire trois si l’on compte Red Bull. Pas facile, dès lors, de deviner la hiérarchie qui se dégagera en Autriche ce week-end.

Historiquement, le Red Bull Ring  convient parfaitement aux Flèches d’argent, qui ont remporté toutes les éditions depuis le retour de l’épreuve autrichienne au calendrier en 2014 (avec Nico Rosberg en 2014 et 2015, Lewis Hamilton en 2016 et Valtteri Bottas l’an passé). Le surcroît de puissance apporté par le V6 “Phase 2.1.” introduit en France devrait aider les monoplaces propulsées par le bloc Mercedes à décrocher un bon résultat, dont celle de Bottas, qui affectionne cette piste.

Facile vainqueur en France, le Champion du monde en titre possède 14 points d’avance sur Sebastian Vettel au classement provisoire, alors que les deux pilotes ont décroché trois succès chacun. Hamilton est donc le seul pilote à s’être imposé sur tous les circuits inscrits au calendrier (Vettel n’a jamais gagné à Bakou, au Castellet, à Hockenheim, à Spielberg, à Sotchi et à Mexico).

Comme l’illustre le graphique ci-dessus, l’Allemand a perdu la tête du championnat à deux reprises, chaque fois après avoir commis une erreur de pilotage (en Azerbaïdjan et en France). Le pilote de la Scuderia devra être plus prudent dimanche, les virages n° 1 et n° 3 étant particulièrement piégeux au Red Bull Ring.

Menée à bonne distance des candidats à un cinquième titre, la lutte pour le troisième rang est assez serrée entre Ricciardo, Bottas et l’inoxydable Räikkönen. En retrait à cause de ses nombreuses bévues en début de championnat, Max Verstappen a commencé à se ressaisir, grâce à deux podiums successifs.