home icon / Magazine / Technique / Technique / Ferrari voit le bout du tunnel

Ferrari voit le bout du tunnel

'
© F1i

On a parlé récemment d’un éventuel “double diffuseur” sur la Ferrari. En réalité, il s’agit d’un aménagement qui se situe sur le dessus du diffuseur et qui n’y souffle aucun flux d’air. Mais l'astuce mérite que l'on s'y penche de près, images exclusives à l'appui.

À CIEL OUVERT

Comme on l’avait déjà pointé dans notre album technique de Barcelone, la SF71H est dotée de deux déflecteurs aérodynamiques situés de part et d’autre du caisson en carbone de la boîte de vitesses. Il s’agit des extrémités des deux conduits qui longent la transmission.

© F1i

À l’arrière de la voiture, le fond plat présente une dépression, dans laquelle est installée la transmission (c’est le cas sur toutes les Formule 1). Comme le caisson de la boîte est plus étroit que la zone creuse, il en résulte une sorte de conduit, que l’air emprunte pour atteindre la partie supérieure du diffuseur. D’habitude, ce conduit est laissé ouvert, comme on le voit ci-dessus sur cette image du fond plat de la SF70H (voyez les flèches bleues ; à gauche, le flux passe derrière l'élément en carbone, d'où sa teinte plus effacée).

UN TUNNEL PROTECTEUR

Sur la Ferrari 2018, ce conduit n’est plus laissé à ciel ouvert : il est recouvert par un élément en carbone qui le transforme en une sorte de tunnel. Cette protection isole ce flux d’air du flux général et des éventuelles turbulences. À l'extrémité de ce tunnel on distingue donc des sortes d'entonnoirs, d'où s'échappe le flux d'air, comme on le voit ci-dessous :

© F1i

On le comprend, Ferrari a simplement “fermé” le canal, qui débouche toujours au-dessus du diffuseur et non à l’intérieur (raison pour laquelle on ne peut parler de double diffuseur). Il ne s’agit pas d’une astuce révolutionnaire mais d’une autre manière de gérer l’écoulement du flux à l’arrière de la monoplace.

Mais comment pénètre-t-il dans ce conduit, désormais fermé ? Par une ouverture pratiquée dans ce tunnel, comme on le voit sur l’image ci-dessous :

© F1i