home icon / Magazine / Technique / Technique / Galerie technique : Grand Prix d’Abu Dhabi

Galerie technique : Grand Prix d’Abu Dhabi

'
© F1i

Pour l’ultime manche de la saison, les écuries ont principalement évalué de nouvelles idées afin de récolter des données, qui les guideront dans le dessin de leur monoplace 2018. On examinera ici, entre autres, Ferrari et son diffuseur, Red Bull et son aileron avant plus conforme, ainsi que Haas et ses modifications au Halo.

FERRARI PRÉPARE 2018

À Abou Dhabi, Ferrari a testé une nouvelle version de son diffuseur, dont les contours ont été redessinés dans un style très proche de ceux figurant sur la Red Bull. Les quatre petits déflecteurs fixés sur le fond plat pour dévier le flux d’air (en rouge ci-dessous) ont été supprimés.

Pour compenser, les aérodynamiciens italiens ont rehaussé les extrémités du diffuseur et agrandi les volets fixés sur son pourtour afin d’orienter le flux d’air vers les côtés. Ceci contribue à l’expansion latérale du flux d’air provenant du diffuseur et augmente dès lors la dépression sous le fond plat.

© F1i

Comparée avec le modèle plus plat introduit aux USA durant les essais libres du vendredi, cette version a été montée sur le châssis de Kimi Räikkönen, dont l’inclinaison était plus marquée que d’ordinaire. Sans doute la Scuderia cherche-t-elle à mieux comprendre le fonctionnement aérodynamique d’une monoplace penchant vers l’avant (à la manière des Red Bull) alors qu’elle finalise le dessin de son bolide 2018.

La SF70H du Finlandais était ainsi dotée d’une grille constituée d’une centaine de sondes mesurant les différentes pressions dans la zone située derrière les roues arrière. La pression captée par chaque sonde est transmise à un transducteur (situé dans la boîte noire fixée à la dérive de l’aileron arrière) au moyen d’un fin tube en plastique tranlucide, collé sur la grille avec du ruban adhésif.

Pour schématiser, le diffuseur sert à accélérer le flux d’air qui s’écoule devant lui, c’est-à-dire sous le fond plat. En conjonction avec l’aileron arrière, le diffuseur “pompe” l’air sous le plancher de la voiture. C’est pour cela que le point de dépression maximal (où l’air est le plus accéléré) se situe à la fin du fond plat, juste devant le diffuseur;