home icon / Magazine / Technique / Technique / Galerie technique : Grand Prix de Monaco

Galerie technique : Grand Prix de Monaco

'
© XPB Images

Pour s’adapter aux singularités du tracé urbain de la Principauté, les écuries de Formule 1 ont apporté plusieurs modifications à leur monoplaces. Mais – course au développement oblige – certaines comme Toro Rosso et Sauber ont aussi introduit des évolutions qu’elles n’avaient pu produire à temps pour le Grand Prix d’Espagne.

RED BULL SE DONNE DES AILES

Pour aller vite à Monaco, une monoplace doit générer de l’appui à basse vitesse, bien aborder les bosses et, enfin, négocier des virages exceptionnellement serrés.

Comme les autres écuries, Red Bull a donc monté un aileron arrière générant beaucoup appui (les vitesses étant lentes, la traînée générée est moins pénalisante qu’ailleurs). Elle a aussi ajouté un mini T-wing, dont sont dotées toutes les monoplaces en Principauté, à l’exception de la Renault (qui l’a seulement testé en Australie).

En principe, le T-wing est interdit cette saison par l’article 3.5.1 du règlement technique, dont la formulation imprécise laisse néanmoins la porte ouverte à un petit aileron.

L’article délimite une zone triangulaire au-dessus du capot moteur dans laquelle aucun élément de carrosserie ne peut être ajouté. Mais il ne mentionne pas l’espace situé en dessous de cette zone, qui est donc exploité par les écuries pour installer une fine aile.

© F1i

Cet appendice crée lui-même un surcroît de charge aérodynamique, indispensable pour bien figurer dans les rues monégasques, tout en optimisant l’écoulement du flux d’air vers la face inférieure du plan principal de l’aileron arrière et, par conséquent, le fonctionnement du diffuseur (raison pour laquelle il est toujours monté sur la Ferrari, la Mercedes, la Force India, la Haas et la Toro Rosso).

La RB14 est en outre dotée d’une ailette installée au-dessus du pot d’échappement, là encore pour générer de l’appui supplémentaire. Le “monkey seat” situé dans le prolongement du pot, qui faisait partie de la traditionnelle panoplie monégasque, est interdit cette saison.